le value bet

Vous avez la technique qui tue au hold'em ? Vous êtes un champion du triple draw ? Exprimez vous...

Modérateurs : Forum Pokeralille, rocknr14, djobi_djoba, M.Rik, Membres du comité d'administration

Avatar de l’utilisateur
nodread
Full
Full
Messages : 5404
Inscription : Mercredi 20 Avril 2005 17:56

le value bet

Messagepar nodread » Lundi 24 Décembre 2007 09:23

Article issu de Poker news

le lien : http://fr.pokernews.com/news/2007/25/value-bet-stratégie-poker-rutter.htm

Image

Vous avez :As :Ks ,
et le tableau sur le tournant est :Kh :7h :8c
Vous misez au flop et au tournant sur le :7c
et votre adversaire suit.
la rivière est le :9s , et le tableau est :Kh :7h :8c :7c :9s .
Votre adversaire fait parole.

Misez-vous, et si oui combien ?

Un argument typique contre la mise serait quelque chose comme suit :
« Le tableau est trop effrayant. Notre adversaire pourrait avoir 3 sept, ou un full, et maintenant il y a trois cartes pour une suite sur le tableau. De toutes façons, notre adversaire pourrait très bien avoir simplement un tirage couleur, donc il n'y a pas de raison pour miser. »

Faire parole dans ce cas, cependant, fait potentiellement perdre de l'argent. Nous avons la paire max, le kicker max, et il y a toujours un certain nombre de mains que nous pouvons battre alors que notre adversaire se coucherait difficilement. Ces mains incluent KQ, KJ, K10, QQ, JJ, 1010, ou une main comme :Ah :9h qui crée un tirage couleur, et qui a touché la seconde paire à la fin. Je recommande une petite mise entre 30% et 50% du pot.

Un « value bet » est une mise assez petite faite sur la rivière lorsque vous avez une main bonne mais marginale. Cela tient au fait que votre adversaire pourrait suivre avec un certain nombre de mains plus faibles. Obtenir le plus de vos mains gagnantes avec le correct « value bet » est une des techniques les plus importantes dans le jeu.

Voyons ce qui est faux dans l'argument de ne pas faire un « value bet » sur la rivière dans ce pot.

Votre adversaire pourrait avoir trois 7 ou un full.

Cela reste une mince possibilité, mais si notre adversaire a réellement une grosse main et relance derrière dans ce cas, nous devrions être capables de quitter le coup. Cependant, il est peu probable que votre adversaire ait touché trois 7 sur le flop vu la façon dont il a joué la main. Certains joueurs relanceraient sur le flop avec un brelan, la plupart attendrait le tournant et ferait un « check-raise ». Très peu jouerait une main si forte en ne faisant que suivre deux fois puis en faisant ensuite parole sur la rivière. En effet, le check sur la rivière nous dit presque assurément que notre adversaire à une main marginale, et nous pouvons battre une main marginale.

Il y a trois cartes pour une suite sur le tableau.

Il y a beaucoup de tableaux ou vous devriez vous inquiéter de la possibilité d'une suite, mais ce n'est surement pas l'un d'entre eux. Les cartes effrayantes sont arrivées « runner-runner » (consécutivement sur le tournant et la rivière). Il serait pratiquement impossible que notre adversaire ait une main comme J10 ou 65 pour la suite, étant donné qu'il avait suivi sur le flop. La seule explication plausible serait que notre adversaire ait :Jh :Th ou :6h :5h ; son tirage couleur a échoué, mais s'est transformé en une suit « runner-runner ». Cependant, c'est une possibilité peu probable qui ne devrait pas vous troubler assez pour faire parole.

Notre adversaire a un tirage couleur manqué.
C'est tout à fait possible, mais cela n'a pas d'influence du tout sur votre mise ou non. Si notre adversaire a une couleur manquée, il ne suivra aucune mise, et donc ce coup n'est pas du tout pertinent ; c'est un scenario vide de sens.

La logique dit que nous devons uniquement penser à deux groupes de mains.

1) Les mains que nous pouvons battre et qui peuvent nous suivre.
2) Les mains qui nous battent.

Les mains que nous pouvons battre, mais avec lesquelles notre adversaire ne peut pas suivre, ne sont pas appropriées à notre décision.

Dans ce scenario, nous avons éliminé la plupart des mains de la catégorie 2) d'être une possibilité probable, mais il y a assez de mains dans la catégorie 1) pour justifier un « value bet ». Dans tous les cas où la catégorie 1) dépasse la catégorie 2) de façon significative, ne ratez pas le « value bet ».

Exemples : faites-vous un value bet ou non ?
Vous avez :Jh :Js , et le tableau est :Th :8h :2c :6d :8d . Votre adversaire suit deux fois, et check ensuite à la fin. Le second 8 à la fin n'est pas bon, et il y a une possibilité pour que votre adversaire ait touché un tirage contre vous. Cependant, elle est réduite par le fait qu'il fait parole ; beaucoup de joueurs miseraient avec trois 8. Il y a toujours beaucoup de mains dans la catégorie 1) (e.g. 99, 77, A10, K10, Q10, J10, A2, 76) que vous battez et qui pourraient être payées avec une petite mise. Faites un petit « value bet ».

Vous avez :Jh :Js , et le tableau est :7h :2c :2d :6s :Qh . Votre adversaire suit deux fois, et fait parole à la fin. La Dame met bien entendu une carte au dessus de votre paire sur le tableau. Cependant, cela ne devrait pas trop vous inquiéter ; il n'y a pas beaucoup de mains qui comprennent une Dame que votre adversaire pourrait jouer, étant donné ses deux « calls » sur le flop et le tournant. Il joue certainement plutôt avec une main de la catégorie 1) comme A7, 76, 33, 44, 55, 88, 99 ou 1010, et suivra un autre « value bet ».

Vous avez :Jh :Js et le tableau est :Th :9c :8d :8s :Tc . Votre adversaire suit deux fois et fait parole à la fin. Ne faites pas un « value bet », faites parole derrière lui. Il y a alors trop de mains de la catégorie 2) qui nous battraient (e.g. A10, K10, Q10, J10, A8, 98, 109, QJ, J7, 76).

Le meilleur argument contre un « value bet »

Revenons au premier exemple ou nous avons :As :Ks sur un tableau :Kh :7h :7c :8c :9s . Nous avons dit que le check de votre adversaire à la fin pourrait très bien être fait avec rien sauf un tirage couleur manqué. Qu'en est il si nous misons et que votre adversaire décide de revenir au dessus avec une relance ? Nous pourrions alors faire une terrible erreur et jeter la meilleure main.

Cet argument signifie qu'il vaudrait mieux éviter de faire un « value bet » contre des joueurs très agressifs que vous avez vus réaliser de tels coups de bluff.

Cependant, soyons réalistes, c'est un coup que vous voyez rarement ; plus souvent un joueur choisira de bluffer en misant sur la rivière plutôt que faire un « check-raise ».

Cette peur d'être « check-raised » empêche beaucoup de joueurs de faire des « value bet », et de gagner des jetons qui devraient être les leurs. Flairez toutes les possibilités pour récupérer le plus grand nombre de jetons dans le pot avec vos mains gagnantes, et vous serez sur la bonne voie pour devenir un joueur gagnant.
Rufflion Sound - Reggae addict

“whenever I start feeling sad cuz I miss you I remind myself how lucky I am to have someone so special to miss.”
Avatar de l’utilisateur
nodread
Full
Full
Messages : 5404
Inscription : Mercredi 20 Avril 2005 17:56

Messagepar nodread » Mardi 25 Décembre 2007 01:38

Le Value bet

article issu de POKER ACADEMY

Ecrit par Eloi

le lien : http://www.poker-academie.com/content/view/12/92/

Avec quel jeu faut-il miser à la river afin de gagner un gros bet supplémentaire ?

Quand nous misons nous prenons deux risques:
perdre le coup face à un jeu supérieur (qui n'avais pas misé), et se faire relancer par un gros jeu. Si notre adversaire n'a rien, il va sûrement passer et nous aurons pris un risque inutile en terme d'argent. Cependant pour gagner au limit holdem, il faut développer un bon feeling et savoir quand faire ou ne pas faire ce « value bet » à la cinquième.

Le value bet est une notion particulièrement fréquente et utile pour les fins de coup en tête à tête. Une des conditions pour bien manier cette arme et d'avoir une bonne lecture du coup afin de mettre notre adversaire sur un univers de mains en fonction de toutes ses actions.


« S'il paye j'ai perdu », rien n'est plus idiot que cette affirmation. Le poker est un jeu d'ego et de tension. Nous poussons notre adversaire à la faute en envoyant régulièrement à la dernière. Il finira par payer avec des jeux très faible... Ne pas montrer sa main gratuitement est indispensable, c'est une question d'image. Un dernier avantage de ce value bet avec des jeux moyens-faibles: dans certain cas (certes assez rares) notre adversaires va jeter un jeu gagnant!

La règle mathématique pour le value bet

Nous considérons l'ensemble des mains plausibles de notre adversaire en analysant toutes ses actions depuis le début du coup. Nous classons ses mains possibles en trois groupes:

Nous avons le jeu gagnant, il possède un jeu suffisamment fort pour nous payer
Nous avons le jeu gagnant, il n'a rien et va passer
Nous avons le jeu perdant, il va payer
Nous avons le jeu perdant, il va passer (attention, ce cas est très rare, en effet nous misons car nous pensons avoir la gagne, nous ne tentons pas un bluff!)
S'il y a plus de cas ou notre adversaire paye avec un jeu perdant que de cas ou il paye avec un jeu gagnant alors le value bet est correct.

Nous distinguons deux cas:

1/Nous sommes premier de parole.
2/Notre adversaire vient de checker. Nous subissons un problème supplémentaire, car le « value bet » ouvre une relance qui pourrait nous embarrasser. Il faut donc plus de jeu pour envoyer dans ce cas.

Notre adversaire vient de checker

Force de notre jeu : Inexistant = action : (bluff pur) / Fold
Force de notre jeu : Très faible mais chances de gain = action : check
Force de notre jeu : moyen = action : Bet / Call ou Fold
Force de notre jeu : Fort = action : Bet / Call ou Reraise
Force de notre jeu : Très fort = action : Bet / reraise


Nous sommes premier de parole

Force de notre jeu : Inexistant = action : (bluff pur) / Fold
Force de notre jeu : Très faible mais chances de gain = action : check / Fold ou Call
Force de notre jeu : moyen = action : Bet / Call ou Fold
Force de notre jeu : Fort = action : Bet / Call
Force de notre jeu : Très fort = action : Bet / reraise


Attention quand nous parlons de la force de notre jeu, c'est relatif aux nombres de relances et aux actions qui ont ponctué le début du coup. Par exemple: s'il n'y a eu aucune relance, top paire est un jeu fort. Si a la turn il y a eu trois bets, Top Paire et Top kicker est un jeu moyen-faible.

Pour conclure nous allons prendre deux exemples, avec un petite analyse des cas. Nous sommes au bouton, dans le premier cas nous avons A6, et dans le second, nous avons A7. Notre jeu avant la river est le classique dans les deux cas. La déviation vient à la fin.
Tous les joueurs passent, nous relançons, le petit blind passe, le gros blind paye.

Flop 872 (trois couleurs)
En premier de parole, notre unique adversaire check. Il est bien entendu correct d'attaquer à ce stade du coup. Il est probable que notre adversaire n'ai pas amélioré sa main, nous avons donc sans doute le meilleur jeu pour le moment. Dans les deux cas, notre jeu est vulnérable nous préférons faire passer notre adversaire. Il paye.

Turn 8 [8872]
Il check. Nous attaquons, il paye. C'est ici que nous gagnons une information capitale, notre adversaire ne nous a pas relancé. Il n'a donc probablement pas embusqué une bombe. Ce bet est important car si nous jouons contre deux overcards (genre KQ) il est important de ne pas le laisser tirer gratuitement.

River Q [Q8872]
Notre adversaire check. Si nous misons, voilà ce qui arrivera en fonction des mains possibles de notre adversaire

A6 :
Cas 1: Nous gagnons, il paye / KJ, KT
Cas 2: Nous gagnons, il passe / J9, JT, T9, 56
Cas 3: Nous perdons, il paye / KQ, QJ, QT, A7, K7, 67, 33, 44, 55, 66
Cas 4: Nous perdons, il passe / AT, A9

A7 :
Cas 1: Nous gagnons, il paye / KJ, KT, K7, 67, 33, 44, 55, 66
Cas 2: Nous gagnons, il passe / J9, JT, T9, 56
Cas 3: Nous perdons, il paye / KQ, QT, Q9
Cas 4: Nous perdons, il passe / -

Notons que sur toutes les autres mains qu'il a pu recevoir, il aurait relancé ou passé plus tôt dans le coup. Par exemple AQ n'est pas pris en compte car avec cette main il surelance sans doute avant le flop. Dans le premier cas, avec A6, il est clair que de miser à la fin ne nous rapporte rien et perd beaucoup. En revanche avec A7 c'est l'inverse qui devient clair.
Rufflion Sound - Reggae addict



“whenever I start feeling sad cuz I miss you I remind myself how lucky I am to have someone so special to miss.”
Avatar de l’utilisateur
nodread
Full
Full
Messages : 5404
Inscription : Mercredi 20 Avril 2005 17:56

Messagepar nodread » Mardi 24 Mars 2009 04:28

Nouvel article dans fr.pokernews.com

Le lien : http://fr.pokernews.com/strategie/2009/ ... ue-bet.htm

Image

2009-01-16, par Edme Christophe

Le Value Bet: C'est une mise (le plus souvent à la rivière) qui, en moyenne, est profitable si votre adversaire suit. Le différence avec un bluff, c'est qu'un bluff ne marchera que si votre adversaire se couche.

Dans cet article, je vais expliquer comment utiliser le value bet. Les joueurs pourront rencontrer des situations similaires à celles que je décris et tout à fait procéder à un value bet différent voir un un check. Le concept du value bet n'est pas une recette qu'il vous suffit d'appliquer. C'est avant tout l'art de bien sentir valeur d'une main adverse et la taille de mise qui sera payée. Parfois, vous pourrez bien sûr rencontrer des situations où votre adversaire suit votre value bet et bat votre main. A long terme, cependant, vous devriez être en mesure d'accroître votre taux de gain grâce à de bons value bet. Il faudra donc ajouter à la corde de votre stratégie cet élément essentiel pour faire la différence au poker.

Dans cet article, je vais partir de l'hypothèse que vous placez votre value bet à la rivière et que la taille de votre tapis est suffisante. Dans chaque scénario que je vais couvrir, vous aurez droit à un exemple réel tiré de mon historique de mains.

Le Value bet avec une main forte

Il faut évidemment tenter un value bet avec les mains fortes (les nuts, ou presque). C'est logique de faire un value bet à la rivière dans ces cas-là pour faire payer vos mains fortes. Ici, il est important d'évaluer la force de la main adverse et de découvrir la meilleure statégie, celle qui permettra de retirer le plus de value de votre main. La meilleure option peut être une petite mise, une grosse mise ou un check-raise à la rivière. Cela dépendra avant tout de votre adversaire et des chances qu'il suive une mise supplémentaire. Si votre adversaire est un joueur très serré, ça ne va pas être facile de la faire suivre une grosse mise à la rivière. Mais on ne sait jamais.

Une petite mise

Une petite mise peut être celle qui aura la plus grande expected value si votre main est déjà faite sur le flop ou le turn. Par exemple, vous touchez une quinte ou une couleur au turn. Il est assez visible que votre adversaire n'a ni quinte ni couleur mais plutôt une paire, peut-être deux. Une grosse mise dans cette situation ne sera pas souvent payée. Surtout si vous avez la position et que vous avez suivi une mise de votre adversaire sur le flop. Si votre adversaire checke ensuite le turn (en suivant peut-être une mise de votre part) et check également la rivière, on peut en déduire sans trop de risque de se tromper qu'il n'a pas une main très forte et que c'est dans une petite mise que résidera souvent le plus de value.

Seat 1: BB ($142.24 in chips)
Seat 3: UTG ($74.64 in chips)
Seat 5: HJ ($88.70 in chips)
Seat 6: Hero ($200.00 in chips)
Seat 8: BTN ($428.30 in chips) DEALER
Seat 10: SB ($212.15 in chips)
*** HOLE CARDS ***
Dealt to Hero :Ts :9s
Dealt to BB :2d :2s
UTG: Fold
HJ: Fold
Hero: Raise $7.00
BTN: Fold
SB: Fold
BB: Call $5.00
*** FLOP *** :2c :8c :7d
BB: Bet $8.00
Hero: Call $8.00
*** TURN *** :Js
BB: Check
Hero: Bet $20.00
BB: Call $20.00
*** RIVER *** :Ks
BB: Check
Hero: Bet $36.00
BB: Call $36.00

Une grosse mise

Une grosse mise peut avoir l'expected value la plus élevée si vous mettez votre adversaire sur une main forte et que vous souhaitez quand même qu'il vous paie. Par exemple, vous avez un full alors que votre adversaire est sur un brelan. Dans ce cas, il y aura des mises au flop, au turn et à la rivière et il y a même des chances que les deux tapis se retrouvent au milieu à partir du turn.

Une grosse mise peut également être payée si vous touchez quelque chose sur la rivière. Par exemple, vous touchez un brelan ou un tirage runner-runner sur la rivière, alors que vous avez déjà mise au flop et au turn. Vous avez placé un continuation bet au flop et un semi-bluff au turn parce que vous vous êtes subitement découverts des outs pour une quinte ou une couleur. Dans ces cas-là, une grosse mise passera souvent pour un bluff.

Seat 1: BB ($261.44 in chips)
Seat 5: UTG ($398.90 in chips)
Seat 6: CO ($523.50 in chips)
Seat 8: Hero ($201.75 in chips) DEALER
Seat 10: SB ($81.08 in chips)
*** HOLE CARDS ***
Dealt to Hero :5c :6c
Dealt to BB :Ad :Js
UTG: Fold
CO: Fold
Hero: Raise $8.00
SB: Fold
BB: Call $6.00
*** FLOP *** :2h :Ah :7c
BB: Check
Hero: Bet $13.00
BB: Call $13.00
*** TURN *** :3c
BB: Check
Hero: Bet $33.00
BB: Call $33.00
*** RIVER *** :Jc
BB: Check
Hero: Bet $110.00
BB: Call $110.00

Check-Raise à la rivière

Le check-raise à la rivière est parfois utile pour être bien payé. Si vous misez vous-même, vous vous attendez à être suivi, mais avec un check-raise ça marche aussi ! Une option très commune est de miser sur un tirage, par exemple un tirage couleur, et de la toucher à la rivière. Dans cette situation, un check-raise est souvent meilleur parce qu'après la mise de Vilain à la rivière le pot sera souvent déjà tellement gros qu'il aura du mal à coucher sa main après votre relance. Si vous vous contentez de miser vous-même dans ce genre de situations, la plus value escomptée sera la même que si Vilain avait misé puis s'était couché après votre relance. Ce genre de spots n'est pas très fréquent mais peut être très profitable. Ca marche mieux si votre adversaire a un gros agression factor à la rivière.

Seat 1: BB ($125,33 in chips)
Seat 5: Hero ($321.12 in chips)
Seat 6: CO ($715.50 in chips)
Seat 8: BTN ($348.25 in chips) DEALER
Seat 10: SB ($72.18 in chips)
*** HOLE CARDS ***
Dealt to Hero :Ac :Qc
Dealt to BTN :Kd :Js
Hero: Raise $8.00
CO: Fold
BTN: Call $8.00
SB: Fold
BB: Fold
*** FLOP *** :5c :8c :Jd
Hero: Bet $15.00
BTN: Call $15.00
*** TURN *** :2d
Hero: Bet $35.00
BTN: Call $35.00
*** RIVER *** :Jc
Hero: Check
BTN: Bet $99.00
Hero: Allin $164.12
BTN: Call $164.12

Le Value bet avec une main marginale

Malheureusement, vous ne devez pas toucher les nuts ou les presque-nuts sur la rivière à chaque fois. Des situations beaucoup plus intéressantes se produisent lorsque vous détenez une main marginale, par exemple top paire ou bottom paire, et que vous pensez que votre adversaire peut vous payer avec une main moins forte. On perd beaucoup de value à ne pas miser dans tous ces petits pots. Vous ne les gagnerez pas à chaque fois, mais c'est en tout cas une situation dans laquelle beaucoup de joueurs .n'arrivent pas à maximiser leur profit

En procédant à un value bet avec une main marginale, il devient encore plus important d'avoir une bonne lecture de vos adversaires. S'ils paient, vous battront-ils ou leur range de mains contient-elle plus de mains que vous battez? Lorsqu'il y a suffisamment de mains que vous battez et que votre adversaire suit, alors il y a de la value à tirer en misant. Si vos adversaires sont très serrés et chassent leurs tirages, alors ces mises ont moins de valeur. Ils coucheront leurs tirages manqués et calleront ou relanceront les tirages qu'ils ont touché. Mais d'un autre côté, si quelqu'un a apparemment manqué son tirage, vous pouvez toujours miser. Si votre adversaire couche sa main (comme prévu), votre main restera cachée et ce sera à votre adversaire de deviner si vous avez bluffé ou fait un value bet.

Petites mains et petites mises

Tenter un Value bet avec des mains marginales constitue une part essentielle du jeu. Si vous ne le faites pas, vous perdrez beaucoup de valeur, alors que si vous le faites, ça deviendra une source abondante de profits. Comme déjà mentionné auparavant, il est vital d'avoir une bonne idée de la range adverse, que vous pouvez déduire de la manière dont s'est déroulée la main et du style de jeu de votre adversaire. Cela peut vous mener à des situations où votre bottom pair tient contre quelqu'un qui va vous payer avec As-high.

Seat 1: UTG ($197.00 in chips) -> 19/16/2
Seat 3: CO ($94.93 in chips)
Seat 5: BTN ($160.05 in chips) DEALER
Seat 6: SB ($558.80 in chips)
Seat 8: Hero ($197.00 in chips)
*** HOLE CARDS ***
Dealt to Hero :5s :5d
Dealt to UTG :Ad :Jh
UTG: Raise $8.00
CO: Fold
BTN: Fold
SB: Fold
Hero: Call $6.00
*** FLOP *** :8c :9s :8s
Hero: Check
UTG: Check
*** TURN *** :6h
Hero: Check
UTG: Check
*** RIVER *** :8h
Hero: Bet $12.00
UTG: Call $12.00

Ou alors vous touchez top paire, kicker pourri.

Seat 1: UTG ($56.10 in chips)
Seat 3: CO ($49.85 in chips)
Seat 5: BTN ($68.47 in chips) DEALER
Seat 6: Hero ($56.95 in chips)
Seat 10: BB ($45.50 in chips)
*** HOLE CARDS ***
Dealt to Hero :Kd :6d
Dealt to UTG :Qh :Jd
UTG: Call $0.50
CO: Fold
BTN: Fold
Hero: Call $0.25
BB: Check
*** FLOP *** :Ks :Tc :5d
Hero: Check
BB: Check
UTG: Bet $0.50
Hero: Raise $2.00
BB: Fold
UTG: Call $1.50
*** TURN *** :Qs
Hero: Check
UTG: Check
*** RIVER *** :8h
Hero: Bet $3.00
UTG: Call $3.00

Petites mains et grosses mises

Les petites mains sont souvent constituées de top paire petit kicker. Une grosse mise dans ce genre de situations sera souvent analysée comme un bluff qui, du coup, sera suivi par des mains moins fortes. C'est parfois assez risqué, parce que cela vous oblige à situer votre adversaire sur un éventail très précis. Une grosse mise ne sera pas payée très souvent par vos adversaires. Mais, encore une fois, vous n'avez pas besoin d'être payé tout le temps pour que ce soit rentable. Si vos 10$ sont payés 100% du temps, que vos 30$ sont payés 90% du temps et que vos 180$ sont payés 25% du temps, on voit bien que c'est quand même dans les grosses mises que réside le plus de valeur. En fait, il faut aussi inclure le pourcentage de fois où vous perdez le coup, mais vous avez compris l'idée.

Seat 1: UTG ($166.20 in chips)
Seat 3: Hero ($234.00 in chips)
Seat 5: BTN ($218.31 in chips) DEALER
Seat 6: SB ($66.15 in chips)
Seat 10: BB ($235.80 in chips)
*** HOLE CARDS ***
Dealt to Hero :Kd :Jd
Dealt to BTN :8h :9h
UTG: Fold
Hero: Raise $8.00
BTN: Call $8.00
SB: Fold
BB: Fold
*** FLOP *** :8c :4h :2c
Hero: Bet $15.00
BTN: Call $15.00
*** TURN *** :Kh
Hero: Bet $40.00
UTG: Call $40.00
*** RIVER *** :6d
Hero: Allin $171.00
UTG: Call $171.00

Conclusion

Le Value bet est très important au poker. Et ce sont surtout les petits value bet avec des mains marginales qui sont très profitables. Vous ne remporterez pas toujours le coup mais vous perdrez beaucoup de value à jouer tout le temps de manière trop précautionneuse.

La liste des exemples est infini. C'est pourquoi il est impossible de décrire toutes les situations qui vous permettront de value better. Çà dépend de votre adversaire, de l'historique de la main et de la force de votre propre main. La ligne est parfois mince entre le bluff et le value bet, tout simplement parce que vous voulez faire passer vos value bets pour des bluffs.
Rufflion Sound - Reggae addict



“whenever I start feeling sad cuz I miss you I remind myself how lucky I am to have someone so special to miss.”

Revenir vers « Stratégie, articles de fond »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité